bien être pour tous

Le mal de dos: la pathologie la plus répandue.

Toutes les études rapportent que près de 90%des humains des pays modernes ont souffert, souffrent ou vont souffrir du dos et qu’actuellement, ce phénomène commence de plus en plus en jeune. Est-ce une fatalité?? Rien n’est moins sûr.

Le mal de dos est la pathologie la plus répandue dans le monde moderne. Nombreuses sont les raisons à cela. La colonne vertébrale est la partie du corps la plus exposée, car la plus sollicitée: positions répétitives au travail et pendant les loisirs, travail physique pénible, musculature trop faible, raccourcissement des muscles, sollicitations unilatérales par un sport de haut niveau, chaussures inadaptées, stress, accident, défauts congénitaux des vertèbres, surpoids, affections diverses (utérus, ovaires, reins, intestins et aussi dentaires).

les raisons, certes, sont forcément multiples et les traitements par voie de conséquence. Tout d’abord en cause, toutes les pathologies déjà bien répertoriées qui vont toucher au niveau de la CV, le squelette, les disques, les muscles, la moelle, les nerfs:

  • rhumatisme, inflammatoire, infectieuses, cancéreuses, etc…
  • Dégénératives, décalcification, arthrose …
  • Mécaniques, hernies discales, réduction canalaire
  • Déséquilibre structurel à partir des membres inférieurs
  • Traumatiques

La liste est importante mais n’explique pas le si grand nombre de personnes touchées. Douleurs aiguës ou chroniques aux degrés d’intensités diverses deviennent un problème sociétal:

  1. La méconnaissance et la non utilisation du positionnement correct. Ce que l’on appelle les “mauvaises positions”.
  2. Les effets que l’on pourrait qualifier de secondaires de la vie moderne. Diminution du travail physique, prédominance de la position assise, sédentarité, obésité.

La position prolongée assise est aussi mauvaise pour le dos que la pratique mal maîtrisée d’activité corporelle. L’éducation, l’apprentissage sont peut être en question. En effet, c’est dès l’enfance que tout se construit, que l’exemplarité, les bons comportements à suivre concernant les activités sont primordiales. Si l’on observe le quotidien d’un enfant, on observe que la majorité des rapports, avec la famille, les adultes, se font assis, dans la voiture, à la maison (repas, télévision, jeux vidéo), à l’école. Plus tard, la vie d’adulte n’est pas moins sédentaire.

Des études ont montré que, pourvue que l’on se tienne bien, la station debout est moins fatigante pour le dos que la position assise. Les courbures naturelles sont mieux davantage respectées, et la pression s’exerçant sur les vertèbres, les disques intervertébraux et les articulations est mieux répartie.

Une position irréprochable est chose rare dans notre société.

Nous avons le plus souvent le dos arrondi, la tête légèrement penchée vers l’avant et les épaules relâchées. Cette position met la colonne vertébrale et les muscles dorsaux à rude épreuve et provoque à la longue, des problèmes de dos. A l’inverse, une attitude trop marquée, fesses en arrière, torse bombé n’est pas non plus recommandée.

La colonne vertébrale “C’est d’elle que tout part et vers elle que tout revient” (R. Perrin). 

Comme nous l’avions déjà fait dans de précédents articles, nous publierions d’autres façons de bien se tenir pour entretenir sa  colonne vertébrale; et pourquoi pas d’autres exercices simples pour soigner ses douleurs de dos.

Add comment

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.